Magique Geneva Lux Festival en famille

(Article en partenariat avec Geneva Lux Festival)

Prêts à vivre encore un peu de magie après les fêtes? Durant dix jours, du 24 janvier au 2 février 2020, le Geneva Lux Festival va illuminer les rues de Genève de ses oeuvres! Bonnets vissés sur la tête, écharpes bien enroulées autour du cou, moufles enfilées sur les mains, nous voici équipés pour parcourir les rues dès la nuit tombée et admirer les 26 oeuvres jalonnant le parcours. L’occasion également de (re)découvrir la ville et ses merveilles en mode nocturne.

La grande nouveauté de cette édition du Geneva Lux Festival, c’est la géolocalisation via le site internet (c’est par ici que ça se passe). A l’aide de ce système, on pourra se repérer facilement dans la ville et ne rien manquer des oeuvres illuminées. Plusieurs itinéraires sont proposés sur le site, y compris pour les kids avec deux parcours familles. Prévus pour petits et grands, ces circuits de relativement courte distance permettent de découvrir les oeuvres les plus intéressantes pour le jeune public. Le premier parcours d’une heure démarre à la promenade de la Treille pour arriver à la place de la Madeleine (soit 1,5 kilomètres). Le second, d’environ une heure lui aussi, part de la Place Longemalle et nous mènera jusqu’au Parc des Bastions (soit deux kilomètres). Pour les plus grands, il sera possible d’enchainer les deux parcours à la suite!

Si certaines oeuvres sont déjà connues des Genevois (comme par exemple la magnifique Pinta cura de Frédéric Post qui illumine deux façades d’immeubles derrière la gare), d’autres sont inédites. Onze nouvelles créations seront présentées dans cette édition du Geneva Lux Festival!
Je prédis déjà un gros coup de coeur des enfants (et moi!) pour les Anooki, ces personnages géants inspirés des Inuits (lui vient du Pôle Nord, elle du Pôle Sud) qui vont investir divers lieux de la ville. On ira voir Apparition à la gare Cornavin, Récréation à la place de la Madeleine, Escapade sur la promenade de l’Observatoire, Cache-cache entre les colonnes de la cathédrale Saint-Pierre et Secret sur la porte de la rue Henri-Fazy. Ces créations gonflables et lumineuses de 6 mètres de haut ont pour mission de nous sensibiliser aux dangers du réchauffement climatique, de manière drôle et sarcastique.
L’Envol a lui aussi attiré mon attention dans ce programme. 200 oiseaux brillant d’une lumière blanche éliront domicile dans les arbres du parc des Bastions, au cours de leur grand voyage migratoire: une oeuvre de PITAYA qui s’annonce magique et poétique.

Alors, prêts à arpenter les rues de la ville?

Bonne découverte!

Quand? 24 janvier au 2 février 2020, dès la nuit tombée

Où? En Ville de Genève

Combien? Gratuit!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.