Des vacances en famille en Californie

Vue la situation actuelle aux Etats-Unis depuis l’arrivée du Vilain Donald, j’ai un peu hésité à publier cet article. D’ailleurs, si nous devions choisir aujourd’hui une destination pour un grand voyage, nous aurions plutôt opté pour le Canada.
Mais voilà, je me suis dit qu’il était un peu réducteur de limiter cette région à cet odieux personnage.
Et que, malgré tout, il n’allait pas me gâcher les souvenirs de ce road trip mémorable.

Alors viens avec moi, je t’emmène sous le soleil de Californie (et d’Obama)!

Notre parcours

Notre voyage en Californie a duré deux semaines. Nous sommes arrivés à Los Angeles où nous sommes restés quelques jours. Puis, nous avons pris la mythique Route 1 pour remonter la côte jusqu’à San Francisco. Nous avons ensuite repris la voiture pour rejoindre les parcs nationaux de Yosemite puis de Sequoia National Park. Et ensuite retour à L.A. d’où nous sommes repartis en Suisse. Un total sur place de 2’300 kilomètres!

Comment se déplacer?

Nous avons loué une voiture à L.A. chez Budget pour la totalité du voyage. On peut ajouter l’option siège enfant si on n’a pas envie de se trimbaler son Britax Römer de 300 kg depuis la Suisse.

Où dormir?

Je t’épargne les hôtels/motels assez nuls sur lesquels nous sommes tombés sur la route (et il y a en eu quand même quelques uns…) et te conseille quelques spots qui valent le détour.

A L.A., nous avons dormi au Line que Coline conseillait sur son blog (oui, j’ai passé beaucoup de temps sur les blogs pour préparer ce voyage… étonnant, non?) On a eu un vrai coup de coeur pour cet hôtel parfaitement situé à KoreaTown soit proche de tout (et loin de tout aussi parce que cette ville est tellement immense!) Le restaurant Commissary qui s’y trouve est incroyable: sous une serre de jardin botanique, on déguste d’excellents petit-déjeuners et on se régale de petits plats tous simples mais très chics.
The Line, 3515 Wilshire Blvd, Los Angeles, CA 90010

En remontant sur San Francisco, on s’est arrêtés à Los Alamos, un petit bled où il n’y a pas grand-chose à voir… mais où se trouve l’incroyable The Alamo Motel que j’avais aperçu sur le fil Instagram de liliinthemoon (ok, je passe clairement trop de temps sur internet…). On a également ultra bien mangé au Pico, mix de restaurant/galerie/boutique situé juste en face du motel.
The Alamo Motel, 425 Bell St, Los Alamos, CA 93440

Lors de notre virée dans les parcs nationaux, on a fait halte durant deux nuits au Yosemite Bug. Malgré le temps absolument épouvantable durant notre court séjour sur place, on a adoré ces cabines perdues dans les bois et sans connexion téléphonique. Into the wild (mais pas trop quand même)!
Dans la grande salle commune du resort, on boit l’apéro, on sort les jouets à dispo pour les enfants, on papote avec les autres voyageurs et surtout, surtout, on mange incroyablement bien (et pour pas cher en plus).
Yosemite Bug Rustic Mountain Resort, 6979 CA-140, Midpines, CA 95345


Que voir/faire à Los Angeles?

Une balade à Venice Beach, un lieu totalement barge au bord de l’océan, où l’on croise des artistes de rue, des mouettes, des skaters, des gens étranges, des sportifs… Pour déjeuner, on se rend au très bobo Abbot Kinney Boulevard sur lequel se succède sympathiques cafés et boutiques tendances.

Autre plage, autre style à Santa Monica mais le même plaisir de tremper ses pieds dans l’océan et courir après les mouettes. On peut y louer des vélos, y compris avec carriole pour enfants, pour parcourir la plage et rejoindre Venice Beach non loin. Il y a aussi un parc d’attraction sur place: depuis la grande roue on a une vue incroyable sur l’océan (et on peut également y manger des barbes à papa) (ah ouais super!).

Un truc vraiment génial: on est allés voir un match de basket au Staples Center! Je ne comprends absolument rien aux règles du basket (ni aux jeux d’équipe en général…), ma petite chouette non plus mais l’ambiance est vraiment folle et on se prend à chanter et taper en rythme (ou pas) dans les mains sans même s’en apercevoir.
Staples Center, 1111 S Figueroa St, Los Angeles, CA 90015

staples_1


Que voir/faire le long de la Route 1?

On passe un moment à Santa Barbara, rien que pour pouvoir chanter à tue-tête le générique de la série culte. On admire l’architecture coloniale espagnole. Et on déjeune sur la jolie terrasse du Paradise Cafe.
Paradise Cafe, 702 Anacapa St, Santa Barbara, CA 93101

En fin de journée, on débarque à Carmel et on voit le plus incroyable des couchers de soleil. Le spectacle est à couper le souffle et une foule de gens se presse sur la plage pour l’admirer. Un peu plus haut se trouve Monterey: on passe une matinée dans l’immense aquarium de la ville duquel des observatoires permettent d’observer également les baleines évoluant dans la baie (bon, nous on n’en a pas vues…).
Monterey Bay Aquarium, 886 Cannery Row, Monterey, CA 93940


Que voir/faire à San Francisco?

Si tu veux visiter la célèbre ex-prison d’Alcatraz, il faut prendre tes billets très en avance. Etant en mode un peu freestyle et n’ayant pas réservé avant de partir, nous avons donc opté pour la croisière de la baie qui permet de faire la visite des côtes, de passer sous le pont du Golden Gate et de faire le tour de l’île d’Alcatraz. C’est bien suffisant, surtout si tu voyages avec un enfant (ou plein d’enfants).

Une balade toute en couleurs avec la visite du Castro, le quartier gay de San Francisco. On admire les fresques qui ornent les murs, on cherche désespérément la célèbre maison bleue chantée par Maxime Le Forestier (…et on ne la trouve pas!) et on traverse les passages pour piétons arc-en-ciel.

Prendre le cable car! C’est vraiment rigolo et un peu impressionnant aussi (bon, je suis une petite nature, je dois bien l’avouer): ces machines qui ne sont pas de première jeunesse parcourent à vive allure les pentes de la ville. C’est bruyant, ça va vite, c’est génial!

On traverse le mythique Pont du Golden Gate (en chantant le générique de La Fête à la maison)  (ouais on chante pas mal par ici) et on file à Sausalito qui nous offre une vue imprenable sur San Francisco et sa baie. Cette ville de pêcheurs est super agréable pour se balader et on y mange très bien. Deux adresses à retenir: le Bar Bocce pour savourer une délicieuse pizza sur la terrasse et profiter de la petite plage; et Joinery, où on sirote, entre hipsters et bobos, toute sortes de cocktails et bières (et très kids-friendly, il y a même des chaises hautes à dispo #truestory).
Bar Bocce, 1250 Bridgeway, Sausalito, CA 94965
Joinery, 300 Turney St, Sausalito, CA 94965


Que voir/faire dans les parcs nationaux?

Bon, comme dit précédemment, le temps était abominable à Yosemite (je crois d’ailleurs que c’est assez flagrant sur ces images). La découverte à pied du parc a été compromise et on a dû se contenter du petit tour en voiture. Du coup, on n’a pas vraiment pu observer la faune et la flore locales. On a quand même aperçu une biche, un écureuil et un corbeau… #wildlife!

Le lendemain nous sommes partis au Sequoia National Park et nous avons profité d’un soleil radieux et d’un ciel tout bleu! Mais (la météo est parfois impitoyable) (même en Californie) les températures étaient polaires et les routes couvertes de glace. Et malgré notre incroyable 4×4 et nos chaînes, on a dû renoncer à voir le General Sherman, aka l’organisme vivant le plus imposant au monde (mais c’était bien quand même)!


Plus d’infos?

On a trouvé une foule d’informations sur le blog fort bien fait et très pratique de Mathilde qui vit aux USA et a pas mal voyagé en Californie.
Et chez Coline plusieurs articles utiles et pas gnangnan consacrés à ses deux voyages en Californie.

Bonne découverte (et merci à l’amoureux pour ces belles photos)!

4 réflexions sur “Des vacances en famille en Californie

  1. Santa Barbara qui me dira pourquoi? j’ai le mal de viiiiivreeee…
    ah tu vends du rêve. Très jolies photos, on s’y croirait.
    Dis voir elle est dans quelle tranche d’âge ta mini? Je me demandais à partir de quel âge on peut sereinement imaginer faire un court roadtrip avec enfant…
    J’aimerais bien emmener mes hommes au Canada.

    1. Yeaaaah, merci!
      Alors Louise a trois ans. Je ne sais pas quel est l’âge idéal à partir duquel on peut se lancer dans l’aventure roadtrip et nous mêmes avions un peu d’appréhension avant de partir (entre le vol, la voiture et le décalage horaire, argh!)… mais ça s’est super bien passé et on retenterait l’expérience sans hésiter une seule seconde!
      Tu me diras si tu Canada(s) avec tes hommes 🙂
      Des bises

    1. Bonjour Stephanie!
      Désolée ton commentaire était arrivé dans les spams, je ne le vois qu’à l’instant 🙁
      Alors je n’ai aucune idée précise du budget total car nous avons tout réservé et payé durant les mois précédents le départ… et nous avons commencé à organiser le voyage 8 mois avant de partir (l’anti-last-minute, ah ah ah)!
      Le seul truc donc je suis sûre, c’est que plus tu t’y prends tôt, plus les prix sont intéressants, en particulier durant ces périodes de fêtes très prisées des familles (dont nous :-))

Laisser un commentaire